Représentation dans tout les pays sauf USA

 La compagnie

DIAVOLO | Architecture in Motion® explore la relation entre le corps humain et son environnement architectural au moyen de la danse. Le directeur artistique Jacques Heim dirige une équipe diversifiée de danseurs, designers, chorégraphes et d’ingénieurs pour créer des œuvres viscérales et grandioses qui révèlent comment nous sommes affectés émotionnellement, physiquement et socialement par les espaces que nous habitons. Conçus méticuleusement et sur mesure, ces structures architecturales sont la source centrale d’inspiration pour chacune des œuvres, animées par une chorégraphie stylistiquement variée et intensément physique qui est d’ailleurs devenu la marque de cette société originale et riche en histoire, tout au long de ses 25 ans d’existence. Lors de tournées internationales ainsi qu’à la maison-mère à Los Angeles et grâce au Diavolo Institute, la compagnie fournit également des possibilités d’éducation et de sensibilisation pour les personnes de tous âges et de toutes capacités, partageant ainsi cette forme d’art d’avant-garde accompagnée du pouvoir de  la danse comme moyen d’impact social.
Découvrir le travail de Diavolo:

L.O.S.T. (Losing One’s Self Temporarily)

À différentes reprises tout au long de notre vie nous avons la sensation d’être ailleurs; mentalement, émotionnellement ou physiquement. Lorsque cela se produit, même si ce n’est que temporaire, à chaque fois, nous avons le sentiment d’y être réellement et de nous recréer afin de nous y adapter. Un des états des plus naturels chez l’être humain, c’est l’équilibre chancelant, constant, entre la vulnérabilité et le contrôle; c’est ce qui sert d’inspiration à la collection L.O.S.T.,  une exploration de ce qui à la fois unit et divise. Cette série se veut une étude abstraite de notre existence éphémère lorsque nous passons au travers dans la vie et le travail de tous les jours.

Cubicle (2015)

La scène se passe dans une entreprise imaginaire de l’Amérique, Cubicle explore le comportement d’individus qui exécutent un travail monotone sous une surveillance étroite, démontrant le déséquilibre qui existe entre l’anarchie et la liberté dans le milieu de travail. Anonymat et espace restreint donnent le rythme  dans cette mer de  complets gris alors que nous assistons à une succession de paysages représentant des environnements habituels de travail.  Emprisonnés à la fois dans leur bien être  mental et leur caractère distinctif, nous sommes témoins du mal qu’ils ont à maintenir leur individualité pour grimper les échelons corporatifs alors qu’on voit les artistes se battre contre la mentalité d’homogénéité du travail, trouvant leur solidarité en eux-mêmes et dans les autres.

Voir un extrait Cubicle ici

Co-production: The Ordway Center for the Performing Arts, St. Paul, MN and the Des Moines Center for the Performing Arts, Des Moines, IA avec le soutien supplémentaire de l’Université de Syracuse.

Passengers (2016)

Les passagers est un voyage dans l’inconscient. C’est une pièce à propos de gens pris dans la folle spirale d’un état d’esprit en continuel changement. Leur voyage dans l’inconscient est une personnification métaphorique des défis, des obstacles et de l’adversité auxquels nous faisons face dans notre monde réel. Leur recherche incessante de leur « identité propre » est une profonde évocation que nous ne sommes que simplement passagers dans ce véhicule qu’est La Vie.

Voir l’intégrale Passengers ici (32 min)

Co-production:  The Vladimir and Araxia Buckhantz Foundation, the Ordway Center for the Performing Arts, St. Paul, MN, Valley Performing Arts Center, Northridge, CA, and Livermore Valley Performing Arts Center, Livermore, CA, et un soutien additionnel de The Ahmanson Foundation and The Scrooby Foundation. Bienfaiteurs : Mary Ellen Stuart, Ellen Pansky, Bill Hranchak, Nick Erickson, Meegan Godfrey.

Site officiel de la compagnie